Les enfants et le sport : Cinq choses que vous devriez faire… et six à ne pas faire

Nous vous avons présenté dernièrement une étude qui identifiait les 5 raisons principales pour lesquelles les enfants pratiquent un sport.  Comme vous l’avez peut-être deviné, « parce que c’est amusant » arrive en haut de la liste alors que « faire quelque chose que je sais faire » arrive en seconde position.

Nous avons compilé une liste DES CHOSES À FAIRE et À NE PAS FAIRE à l’intention des parents qui désirent aider leur enfant à pratiquer des sports et acquérir de bonnes compétences.

À faire

1. Faites vos devoirs.

Assurez-vous que l’activité qui intéresse votre enfant est sécuritaire. Rencontrez les entraîneurs et inspectez la zone de jeu. Familiarisez-vous avec l’équipement et les règlements si vous ne les connaissez pas encore. Aidez votre enfant à préparer et à établir des attentes réalistes lors de sa participation.

2. Laissez les entraîneurs faire leur travail.

Si vous avez fait vos devoirs, vous pouvez compter sur eux pour évaluer le développement des compétences de votre enfant et ils vous indiqueront quand votre enfant sera prêt à aller de l’avant.

3. Comportez-vous correctement.

Ne jurez et ne criez pas. Ne vous obstinez pas avec les entraîneurs, les arbitres et les autres parents. Pratiquer un sport est l’occasion pour votre enfant de connaître l’esprit sportif. On lui donne la chance d’apprendre l’humilité dans la victoire et la grâce dans la défaite. Bien qu’il soit correct d’applaudir votre enfant, il vaut mieux soutenir tous les enfants qui sont sur le terrain en train de s’amuser. Comme les annonces hilarantes du service public de Hockey Canada nous le rappellent, c’est juste un jeu. 

4. Parlez à votre enfant.

Soyez au fait de sa participation et du plaisir qu’il en retire, manifestez votre intérêt et faites-lui comprendre que vous voulez qu’il s’amuse.

5. Devenez actif à votre tour.

Soyez un modèle pour votre enfant, car les études démontrent que les parents actifs ont des enfants actifs. Près de 70 % des enfants dont les parents pratiquent un sport font de même,  d’après un rapport récent de Statistique Canada.

À ne pas faire

1. Ne faites pas de chantage à votre enfant pour qu’il  joue.

La participation et le développement des compétences seront la récompense d’un enfant qui s’amuse dans un environnement dynamique.

2. Ne forcez pas votre enfant à pratiquer un sport en particulier.

Ce n’est pas parce que le soccer se trouve à proximité de chez vous que votre enfant l’appréciera forcément. Laissez-le trouver un sport qu’il aime et dans lequel il brille. Et assurez-vous qu’il se lance dans un vaste choix d’activités. Cela peut prendre un certain temps à un enfant pour savoir quel sport en particulier il apprécie.

3. Ne faites pas une fixation sur un sport unique.

Les études ont prouvé que les enfants ont besoin de se transformer en des athlètes accomplis avant de se spécialiser dans un sport. En pratiquant plusieurs sports, les enfants développent de nombreuses habiletés motrices, évitent les blessures liées au surmenage, ne s’ennuieront pas et ne s’épuiseront pas.

4. Ne comparez pas votre enfant aux autres.

Laissez-le s’amuser en participant, sans vous soucier des autres. Tous les enfants ne se développent pas en même temps, les niveaux de compétences sont donc souvent variables. Et tous les enfants n’aiment pas nécessairement les mêmes sports. S’il ne s’amuse pas, laissez-le essayer autre chose.

5. Ne précipitez pas les choses.

Tant qu’ils en ont la possibilité, les enfants acquièrent les habiletés motrices et sportives lorsqu’eux-mêmes — et leur corps — sont prêts. Jusqu’à environ 5 ans, les enfants devraient acquérir les habiletés motrices de base, les Fondamentaux.  À partir de 6 ans, ils peuvent s’inscrire à des programmes de sports organisés, mais assurez-vous que l’accent soit mis sur le développement des compétences et non sur la compétition.

6. Ne faites pas une fixation sur les résultats.

Les enfants peuvent être et sont compétitifs, mais ils se moquent de savoir qui perd ou qui gagne. Les enfants pratiquent un sport parce qu’ils veulent s’amuser, parce qu’ils apprennent et maîtrisent de nouvelles compétences et parce qu’ils peuvent passer du temps avec leurs amis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *