4 façons simples d’encourager le goût pour l’activité physique chez les enfants

4 façons simples d’encourager le goût pour l’activité physique chez les enfants

Mark Nichols a grandi dans une petite ville au Labrador et a été initié aux sports de manière traditionnelle. Avec ses amis, il courait dans le quartier en jouant à la tag lors des douces soirées d’été, jouait au hockey dans la rue ou au baseball dans un champ à l’arrière avant la tombée de la nuit. À l’école primaire, il y avait des courses à pied et d’autres activités qui faisaient bouger les enfants. En deuxième année, Mark Nichols a donc découvert le sport qui allait changer sa vie. 

« Je me souviens que j’attendais d’avoir l’âge requis pour m’inscrire au curling débutant », raconte Nichols, notant que ses deux parents ont joué à ce sport. « Je me rappelle que, très jeune, j’étais sur la glace de curling avec un casque de hockey, pas vraiment en train de jouer, mais en train de pousser des pierres sur la glace. » 

Une trentaine d’années plus tard, Nichols est un médaillé d’or olympique qui se rend à Pékin en février pour une autre chance de monter sur le podium. Il est aussi un père de deux enfants, et il a rencontré sa femme, Colette, sur un terrain de curling. 

Voici son histoire et des conseils pour les enfants qui veulent essayer le curling ou qui veulent pratiquer un autre sport.

Des jeux ludiques aux Jeux olympiques

Membre d’une famille active qui jouait au softball l’été et pratiquait le curling et le ski alpin l’hiver, Nichols avait un réseau de soutien solide et était encouragé à suivre ses préférences. « En grandissant dans l’ouest du Labrador, nous avions accès à presque tous les sports que nous voulions essayer — tout était à proximité », dit-il. « Mes parents m’ont permis, ainsi qu’à ma sœur, de pratiquer ce que nous voulions, et en grandissant, nous avons découvert ce que nous aimions et ce que nous n’aimions pas. »

Le curling est rapidement devenu quelque chose qui intéressait Nichols — et auquel il était bon. « Je jouais une ou deux fois par semaine chaque hiver et j’ai pu participer à mon premier championnat junior à l’âge de douze ans », raconte Nichols. « J’ai eu l’occasion de jouer premier aux côtés de trois gars qui étaient ados et beaucoup plus âgés que moi ».

Jouer avec (et contre!) des enfants plus âgés a montré à Nichols l’importance de pratiquer, même s’il ne considérait pas cela comme de l’entraînement au départ. « J’adorais être sur la glace. À ce jeune âge, on ne considère pas cela comme un entraînement, on va simplement jouer au curling. »

Bien que Nichols considère sa mère comme étant son « premier véritable entraîneur », qui l’a guidé lors de plusieurs championnats provinciaux précoces, il a connu plusieurs mentors sur son chemin. « Notre club était une communauté très unie avec des curleurs très accomplis qui m’ont aidé dans mon développement précoce », dit Nichols. « Jeff Thomas a été notre entraîneur jusqu’à notre premier championnat du monde junior — il fait toujours partie de notre équipe, et il appartient à l’équipe qui participera aux Jeux olympiques. Il a toujours été engagé de diverses manières et, maintenant, il peut aller [à Pékin] avec nous 20 ans plus tard. »

Il vise la médaille d’or, encore!

Tout au long de sa carrière, Nichols a gagné des titres à de nombreux Briers, grands chelems, championnats provinciaux, nationaux et mondiaux. Nichols, qui faisait partie de l’équipe « Team Gushue », a participé pour la première fois aux Jeux olympiques en 2006, où il a remporté l’or en tant que troisième membre de l’équipe.

Après une courte retraite et après avoir joué dans une autre province, Nichols est revenu à Terre-Neuve et se rend maintenant à Beijing avec Brad Gushue, Brett Gallant et Geoff Walker.returned to Newfoundland and is now headed to Beijing along with Brad Gushue, Brett Gallant, and Geoff Walker.

Envie d’essayer le curling? C’est possible à n’importe quel âge.

Si vos enfants s’intéressent au curling (en anglais), Nichols suggère de contacter votre club de curling local pour savoir s’il existe un programme junior ou un programmes pour familles. « Vous pouvez faire du curling en famille la fin de semaine avec les enfants. Les programmes juniors commencent généralement à partir de 7 à 10 ans », explique-t-il. « Ils vont sur la glace une ou deux fois par semaine. J’ai commencé très jeune, mais Brad [Gushue] n’a pas commencé avant l’âge de 13 ou 14 ans. Je connais beaucoup de très bons curleurs qui ont commencé à l’école secondaire ou à l’université. Il n’est jamais trop tard pour essayer! »

Bien que le curling se déroule sur la glace, il n’est pas nécessaire d’être un excellent patineur. C’est l’équilibre qui est la compétence la plus importante. « On porte des souliers de course et, avec le temps, on passe à des patins plus minces », explique Nichols, qui le compare à l’enlèvement des roues d’entraînement d’un vélo.

Les conseils de l’olympien Mark Nichols aux parents

Étant médaillé d’or olympique et parent très occupé, Mark Nichols a de très bons conseils à donner aux parents.

  • Allez bouger. « L’activité physique est importante pour la santé physique et mentale de tous. On sait que ceux qui sont actifs physiquement sont capables de mieux gérer le stress et ont plus confiance en eux. »
  • Sortez en plein air. « Les enfants ont besoin d’apprendre à jouer. Il y a d’excellents terrains de jeu dans la plupart des communautés. Sortez et profitez de tout cela; laissez les enfants sortir avec leurs amis et s’amuser. La compétition viendra quand ils seront plus âgés. Quand ils sont jeunes, laissez-les sortir, respirer l’air frais et être avec leurs amis. C’est super important. »
  • Permettez-leur d’essayer différentes choses. « Pour les enfants, il faut avant tout qu’ils s’amusent et il faut éviter de les pousser à la performance. Aidez-les à accéder à tous les sports qu’ils veulent. Laissez les enfants découvrir ce qu’ils aiment. Ne les forcez pas à pratiquer un sport qu’ils n’aiment pas ou qu’ils ne veulent pas faire. »
  • Encouragez la variation. « Je crois fermement que les jeunes enfants doivent avoir la possibilité de pratiquer autant d’activités différentes que possible — pas seulement des sports, mais aussi une grande variété d’activités. C’est très important pour leur développement et leur confiance. Ils n’ont pas besoin de se spécialiser trop tôt ou de pratiquer un seul sport toute l’année. »

Motivé? Pratiquez une activité physique en famille

Si Mark Nichols vous a inspiré, c’est le moment idéal pour vous lancer dans une nouvelle activité en famille! Qu’il s’agisse de curling ou simplement de découvrir un autre chemin pour vos promenades en famille, voici un super outil pour vous aider à noter vos progrès. Essayez différentes activités et différents mouvements, et notez-les chaque jour. C’est un excellent moyen de voir ses progrès, de renforcer sa motivation et de développer sa confiance et son estime de soi, tout en bougeant. Téléchargez ici votre carnet de suivi imprimable :

Une autre astuce pour garder le plaisir

Pour les enfants d’âge scolaire, téléchargez et imprimez ce jeu de coin-coin. Voilà une façon amusante de faire pratiquer aux enfants certaines des habiletés motrices fondamentales! Ils auront tellement de plaisir à jouer qu’ils ne remarqueront même pas qu’ils développent des compétences.

Photo: Mike Ridewood, Comité olympique canadien


Lisez plus de conseils d’experts :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.