A toddler sits on the bathroom counter, brushing her teeth, while her mother smiles at her.

Activités Montessori faciles à réaliser à la maison avec de jeunes enfants

C’est lors d’une conversation avec une amie que j’ai entendu parler pour la première fois de la pédagogie Montessori. Mon amie était alors enchantée de l’admission de son enfant de trois ans dans un programme préscolaire Montessori et elle voulait me partager la bonne nouvelle. Ça a piqué ma curiosité. Qu’est-ce que ce programme préscolaire avait de spécial? Et surtout, c’était quoi Montessori, ou plutôt, qui? 

J’ai découvert bien vite l’histoire de Maria Montessori : une enseignante qui prônait l’apprentissage dirigé par l’enfant et des activités de vie pratique dès le jeune âge. En un rien de temps, j’en avais appris sur la méthode Montessori et je l’avais intégrée à la maison en réalisant quelques activités simples avec mes trois enfants. 

Dix ans et deux autres bébés plus tard, je suis encore vendue à cette approche. Non seulement les activités Montessori permettent-elles aux jeunes enfants de gagner en indépendance et en confiance, mais elles leur donnent également la chance de développer leur littératie physique dans le confort de la maison. 

Je vous présente quelques-unes de mes activités Montessori préférées, faciles à réaliser à la maison avec de jeunes enfants pour stimuler leurs habiletés motrices. Tout d’abord, toutefois, allons à la découverte de Maria Montessori, de sa méthode et des avantages pédagogiques de cette approche. 

À propos de Maria Montessori

Maria Montessori (1870–1952) a bâti une approche pédagogique de l’enfant bien à elle en s’appuyant sur son fin sens de l’observation. Originaire d’une petite ville de l’Italie, Maria avait plongé toute jeune dans ses intérêts et ses passions. À 13 ans, elle est entrée dans une école technique pour garçons afin d’étudier l’ingénierie, avant de se diriger vers la médecine. Elle était d’ailleurs l’une des premières Italiennes à devenir médecin, ce qui n’était pas une mince tâche! Pratiquant d’abord en psychiatrie, elle s’est ensuite dirigée en pédiatrie pour aider les enfants vivant avec un handicap à s’épanouir. C’est cette transition qui l’a amenée à s’intéresser à l’éducation des enfants et à la pédagogie.   

La pédagogie Montessori : qu’est-ce que c’est?

L’Association Montessori Internationale raconte que le premier centre d’apprentissage Montessori est né d’un problème à régler. Un groupe d’enfants tapageurs d’un quartier pauvre de Rome avait des ennuis et on a demandé à Maria son aide. C’est avec enthousiasme qu’elle a alors répondu à l’appel, en ouvrant la Casa dei Bambini : la maison des enfants. Le public a d’abord été frappé de voir la passion pour l’apprentissage de ces enfants non scolarisés. Rapidement, la pédagogie Montessori s’est fait une réputation internationale. On estime aujourd’hui qu’il y a plus de 22 000 écoles Montessori partout à travers le monde.  

Ce que Maria Montessori avait observé, c’est que tous les enfants ont un désir inné d’apprendre et de faire des tâches utiles. Pour encourager cette passion de l’apprentissage, elle a donc pensé à une méthode et à un environnement bien particuliers, qui permettent aux enfants de développer leurs habiletés dans l’autonomie. Dans une école Montessori, vous remarquerez tout de suite que les salles de classe sont bien différentes des salles de classe traditionnelles. On y trouve des tables communes adaptées à la taille des enfants, des espaces ouverts pour bouger et des meubles de rangement au niveau du sol. En fait, lorsqu’on y est, on se sent bien plus à la maison qu’à l’école. 

Comment la pédagogie Montessori soutient-elle les jeunes enfants?

Au début de leur parcours d’apprentissage Montessori, les bambins et les enfants d’âge préscolaire apprennent les activités de la vie pratique : préparer une collation, se servir de ciseaux ou encore nettoyer le plancher. Les jeunes enfants développent ainsi leurs habiletés motrices globales et fines, ce qui en fait des activités idéales pour le développement de la littératie physique à la maison.

A toddler holds a dustpan against the kitchen floor while her older brother sweeps dirt into it.

Faire bouger les jeunes enfants à la maison avec des activités Montessori

Dans la cuisine

Il me suffit de faire quelques pas dans la cuisine pour entendre le son caractéristique d’un marchepied tiré au sol : c’est ma plus jeune qui vient me rejoindre… elle veut mettre la main à la pâte, c’est le cas de le dire! Si elle a un bol et une cuillère à mélanger à portée de main, elle est aux anges. Les jeunes enfants adorent donner un coup de main dans la cuisine et Maria Montessori prônait donc avec enthousiasme l’apprentissage de certaines habiletés élémentaires tôt dans l’enfance. C’est d’ailleurs une excellente occasion de développer la motricité globale et la motricité fine des petits. Voici quelques suggestions.

Complètement banane!

Épluchez-vous les bananes par le haut ou par le bas? Apparemment, le plus facile, c’est d’y aller par le bas. Enseignez à vos bambins à éplucher une banane et à la couper en petites bouchées. Vous hésitez peut-être à leur donner un couteau – rien de plus normal. Les bananes étant molles, toutefois, elles sont faciles à couper avec un petit couteau à beurre. Les actions d’éplucher et de couper sollicitent la motricité fine.

Un jus d’orange fraîchement pressé

Quel délice que le jus d’orange fraîchement pressé! Pour réaliser cette activité, il vous faudra un simple presse-agrumes et quelques oranges. Aidez l’enfant à couper l’orange en deux, à poser l’une des moitiés sur le presse-agrumes, puis à la presser et à la tourner pour en extraire le jus. Vous verrez : ce ne sera qu’une question de temps avant que votre enfant veuille faire du jus avec toutes les oranges du frigo! Cette activité développe la force de poigne, ce qui permet plus tard aux enfants de tenir des objets plutôt difficiles à saisir, comme des crayons ou des barreaux de cage à singes. 

La vaisselle

Et on frotte, frotte, frotte! Les activités aquatiques ont une place particulière dans le cœur des jeunes enfants – cette activité est donc bien populaire. Avec ma plus jeune, j’aime bien préparer un petit bac rempli d’eau savonneuse tiède que je place au sol avec de la vaisselle en plastique. Je lui fournis toujours une petite guenille pour le nettoyage et un linge à vaisselle pour le séchage. Les enfants d’âge préscolaire, eux, peuvent vous aider à faire la vaisselle dans l’évier à l’aide d’un marchepied. L’activité stimule la coordination et la motricité fine. 

Préparation de petites douceurs

La prochaine fois que vous devez contribuer des douceurs faites maison à une activité de groupe, faites participer vos petits en leur demandant de verser, de mesurer et de mélanger les ingrédients. Ma petite adore préparer des muffins et des biscuits tout simples avec moi. C’est son activité préférée en cuisine. Je suis certaine que c’est parce que ça lui permet de grignoter des noix, des raisins secs et des brisures de chocolat pendant la préparation. En prenant et en mélangeant des ingrédients, l’enfant gagne en coordination et en force dans les bras.

À table!

Dans la méthode Montessori, on encourage les jeunes enfants à manger de façon attentive, en bonne compagnie, avec de vrais ustensiles de métal, et à aider à mettre la table et à la débarrasser. Ça peut sembler un peu vieux jeu comme idée, mais il y a beaucoup d’avantages à manger en famille, c’est bien connu. Qui plus est, les enfants pourront développer différentes habiletés motrices par ces apprentissages de la vie pratique à table. 

Mettre et débarrasser la table

Dès l’âge de deux ans, les enfants peuvent aider à mettre la table et à la débarrasser après le repas. Vous pourriez commencer par des articles incassables, comme des napperons et des ustensiles qui ne sont pas coupants. Ensuite, l’enfant pourra donner un coup de main avec les articles plus lourds ou plus fragiles comme la vaisselle et la verrerie. Lorsqu’on met et débarrasse la table, le corps en entier est sollicité. Et lorsque l’enfant transporte et place des objets, il travaille sa coordination et sa motricité globale et fine.

Faire un bouquet de fleurs

Dans les centres Montessori, les jeunes enfants apprennent à faire des bouquets de fleurs. Il s’agit d’une des habiletés de vie pratique ciblées. Rassemblez les éléments suivants : un contenant ou un vase, un petit pichet, un entonnoir, des ciseaux à bouts ronds et des fleurs. Commencez par une démonstration. Versez de l’eau dans le vase avec le pichet et l’entonnoir, puis coupez les tiges de la bonne longueur et placez les fleurs. Si vos enfants sont très jeunes, vous pourriez commencer avec des fleurs artificielles. L’activité est parfaite pour apprendre à verser, couper et placer des éléments. 

Un p’tit coup de balai

Ma plus petite a tendance à en mettre partout quand elle mange, surtout lorsqu’il y a des craquelins en jeu. Ça pourrait être frustrant de voir toutes les miettes qu’elle laisse derrière elle, mais j’en profite plutôt pour lui montrer à les ramasser avec un petit balai. Ça vous étonnera peut-être, mais les jeunes enfants ramassent leurs dégâts avec beaucoup d’enthousiasme! Ce que je vous recommande surtout, c’est de vous procurer un petit balai comme on en trouve dans les magasins à bas prix. Pour balayer la surface, votre bambin devra se concentrer et user de coordination. Ne vous découragez donc pas trop s’il y a, au départ, moins de miettes dans le porte-poussière qu’à l’emplacement du dégât.

Remplir et vider le lave-vaisselle

Les jeunes enfants peuvent aussi aider à remplir et à vider le lave-vaisselle. Il s’agit d’une autre habileté de vie pratique. Ça leur permet de s’exercer à soulever, transporter et placer des objets, ce qui développe la coordination et la force. Avant de leur demander de m’aider à vider le lave-vaisselle, j’enlève toujours les couteaux et les autres articles dangereux. Si je fais l’activité avec ma plus jeune, je lui demande de me passer la vaisselle, que je place ensuite dans les armoires. Les plus vieux, par contre, peuvent serrer eux-mêmes la vaisselle avec un marchepied.

A grinning toddler sits in a laundry basket with his baby sister sitting beside him. Their father is behind them, folding laundry.

Dans la maison

Ayant remarqué que les jeunes enfants s’épanouissaient dans des environnements bien rangés, Maria Montessori croyait fermement à l’importance de ranger chaque chose à sa place. Elle enseignait aux enfants cette habileté de vie pratique de différentes façons, par exemple en leur faisant ranger leurs jouets et leurs outils, et en leur faisant plier le linge propre. Lorsqu’ils apprennent à bien ranger chez eux, les enfants acquièrent une responsabilité et une fierté par rapport à leur espace de vie. Ils développent aussi la coordination et les habiletés motrices nécessaires pour réaliser des choses complexes en grandissant.

La lessive

Les bambins et les enfants d’âge préscolaire sont au stade parfait pour apprendre à donner un coup de main avec la lessive. Ils peuvent par exemple placer leur linge sale dans la corbeille à lessive, remplir et vider la machine à laver, et plier et ranger le linge propre. Ma petite de deux ans adore remplir la machine à laver et plier les débarbouillettes. Les tâches associées à la lessive montrent aux enfants à soulever, tenir et placer des objets, tandis que le pliage du linge propre stimule la coordination et la motricité fine.

Trouvez la paire

Mon combat contre les chaussettes égarées n’est jamais fini. Chaque brassée présente sa nouvelle cuvée de chaussettes solitaires. Je les envoie dans une corbeille et, une fois par mois, je joue avec ma petite à trouver la paire. C’est tout simple : on rassemble les chaussettes, on les plie et on les met dans une autre corbeille. C’est une activité amusante qui enseigne aux enfants à combiner et à lancer des objets, ce qui sollicite la motricité globale et fine.

On range!

Des dégâts, des dégâts… ça fait partie des apprentissages des jeunes enfants. Je le sais bien : c’est tentant de nettoyer à leur place. Mais ça les priverait d’une belle occasion d’apprentissage. Quand un enfant termine une activité ou cesse d’utiliser un jouet, on peut l’encourager à se ramasser. Avec de la musique ou en en faisant un jeu, ça devient encore plus amusant!

Arroser les plantes

Dans les activités de vie pratique de la pédagogie Montessori, on compte aussi le soin des plantes. Pour réaliser cette activité, vous devrez fournir à votre enfant un petit arrosoir et une plante à arroser. J’ai récemment amené ma petite à une pépinière et je lui ai acheté une petite jacinthe en pot. Honnêtement, je doutais que la plante survive au trajet vers la maison, mais elle s’est rendue! Depuis, ma petite s’en occupe attentivement tous les jours. En arrosant la plante, elle développe sa force dans les bras et sa coordination.

Prendre soin de soi

Maria Montessori était d’avis que les enfants devraient apprendre très tôt à prendre soin d’eux-mêmes. Dans son établissement, les jeunes enfants « apprennent à répondre à leurs besoins, à se laver, à prendre une douche et un bain, à se peigner, à s’habiller et se déshabiller, à accrocher et plier leur linge et à cirer leurs chaussures. » Si aujourd’hui la plupart des jeunes enfants ne portent pas de souliers cirés, il reste que d’apprendre à prendre soin de soi, c’est une bonne manière de développer son indépendance, sa confiance et ses habiletés motrices.

Se brosser les dents et les cheveux

En apprenant à tenir une brosse à cheveux et une brosse à dents, les jeunes enfants acquièrent d’excellentes habiletés. Étant donné qu’il s’agit d’une activité demandant coordination et motricité fine, ne vous découragez pas si votre enfant prend un certain temps à maîtriser ces habiletés.

On s’habille

Ma 2 ans est si fière de choisir elle-même son linge et de s’habiller toute seule! Ce qui fonctionne bien, c’est de lui donner le choix entre deux ensembles, question d’éviter qu’elle sorte de sa chambre avec un chandail mais pas de pantalon, ou l’inverse. Des fois, les enfants ont de la difficulté à mettre des chaussettes. Dans ce cas, ce qui peut aider, c’est d’utiliser un chouchou à cheveux, pour s’exercer à faire glisser un objet autour de la cheville. En s’habillant, l’enfant développe sa motricité fine et globale.

Des petites mains propres

On peut faire de l’apprentissage du lavage de mains une activité amusante! C’est d’ailleurs un bon truc pour réduire la contamination à la maison. Commencez par rassembler le nécessaire près du lavabo de la salle de bain : un tabouret, du savon et une serviette à mains. Vous pouvez maintenant montrer à l’enfant à bien se laver les mains. Cette activité demande un bon contrôle des habiletés motrices, mais tout est une question de pratique.

Conclusion

Les activités Montessori sont idéales pour enseigner aux jeunes enfants des habiletés de vie pratique dans le confort de leur foyer. Non seulement ces activités sont-elles faciles à réaliser et à la portée de tous, mais elles aident aussi les enfants à développer leurs habiletés motrices globales et fines. En les intégrant dans la routine quotidienne, vous donnez aux enfants la chance de devenir plus indépendants, de gagner en confiance et de stimuler leur amour de l’apprentissage. Que demander de plus!


Découvrez d’autres activités à réaliser à la maison avec les enfants :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *