Multi racial girl watching television - screen time

Écran ou jeu à l’extérieur : à quoi les enfants consacrent réellement leur temps

Un article récent du magazine Quartz présentait les résultats d’une étude mettant en comparaison ce que souhaitent les parents pour leurs enfants et leurs comportements réels.

L’étude révèle que la majorité des parents veulent que leurs enfants jouent dehors, alors que la majorité des enfants restent en fait à l’intérieur devant un écran.

Pour justifier ce recours aux écrans, les répondants ont invoqué des raisons que tout parent connaît bien : besoin de temps pour cuisiner, faire un appel, travailler ou juste prendre une pause. Dans ces circonstances, c’est justifié de laisser un enfant devant un écran, non?

Or, l’étude a aussi révélé que les parents d’enfant qui passe plus de trois heures par jour devant un écran sont plus susceptibles d’être préoccupés par le niveau de stress de leur enfant, sa réussite scolaire et sa capacité à s’entendre avec ses camarades.

Les répondants ont cité d’autres obstacles au jeu extérieur.

(Image en version anglaise) 

Les répondants préféraient le sport organisé au jeu libre parce qu’ils « croient qu’il favorise la confiance et améliore les habiletés sociales et scolaires ». C’est à ces habiletés que les parents accordent la priorité jusqu’à ce que leurs enfants aient dix ans. Par conséquent, après leur activité structurée, les enfants rentrent à la maison et passent le reste de leur temps devant un écran. Personne ne s’en inquiète vraiment parce qu’ils ont pratiqué un jeu structuré.

Il y a une pièce manquante : le jeu libre à l’extérieur, qui est essentiel au développement du savoir-faire physique.

Comment surmonter les obstacles

Obstacle 1, la météo :

  • Équipez votre enfant de vêtements adaptés à toutes les conditions.
  • Par temps chaud, votre enfant peut jouer dehors tôt le matin et en soirée, quand il fait plus doux.
  • L’hiver, votre enfant peut porter des vêtements réfléchissants pour être plus visible.
  • Trouvez des terrains de jeu protégés du soleil et du vent.
  • Prévoyez plusieurs options de jeu à l’intérieur quand la météo fait des siennes (par exemple, un terrain de jeu intérieur).
  • Lisez le livre There’s No Such Thing as Bad Weather.

Obstacle 2, le jeu à l’extérieur n’est pas sécuritaire sans adulte :

  • Embauchez un adolescent du quartier pour qu’il accompagne vos enfants au parc ou au terrain de jeu après l’école.
  • Organisez à tour de rôle avec d’autres parents des activités dans vos cours arrière ou dans un espace vert.
  • Devenez un ange du jeu.
  • Enseignez à vos enfants les règles à suivre pour circuler dans la rue et expliquez-leur jusqu’où ils peuvent aller, ce qui est interdit et quoi faire s’ils ont besoin d’aide.
  • Assurez-vous que votre cour est sécuritaire et amusante pour les enfants. Ajoutez-y des accessoires simples et stimulants comme des ballons, des cerceaux, de la craie, diverses pièces et une structure de jeu.

Obstacle 3, mon enfant est trop occupé :

  • Allégez son horaire. Si vous n’avez pas toujours un cours ou une activité au programme, tout le monde aura plus de temps pour jouer.
  • Invitez votre enfant à choisir une activité par session.
  • Prévoyez du temps pour le jeu extérieur.
  • Jouez dans le terrain de jeu de l’école avant ou après les heures de classe.

Obstacle 4, il n’y a pas de camarades de jeu :

  • Les autres familles ont peut-être la même impression. Si vos enfants sont jeunes, fondez une garderie extérieure ou organisez avec des parents du quartier des activités de groupe.
  • S’il n’y a vraiment pas de camarades de jeu dans votre quartier, devenez-en un. Laissez votre enfant mener le jeu et suivez-le.
  • Que votre enfant soit à la garderie, à la maternelle ou au primaire, assurez-vous auprès de ses éducateurs qu’ils prévoient du jeu libre à l’extérieur.

Obstacle 5, mon enfant préfère les écrans :

  • Les enfants préfèrent aussi ne pas brosser leurs dents et manger des bonbons pour déjeuner, pourtant nous ne les laissons pas le faire. Vous aurez peut-être à forcer votre enfant à sortir, mais il est presque garanti qu’il s’amusera une fois dehors.
  • Si vous avez levé les obstacles décrits plus haut, votre enfant aura envie de jouer dehors. Il préfère les écrans parce qu’il y est habitué. Il lui faudra peut-être du temps et des encouragements, mais quand il aura gagné en confiance à l’extérieur, ses préférences changeront.

Pour obtenir plus de renseignements et de conseils, consultez cette ressource élaborée par l’Université de la Colombie-Britannique, l’Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique et la BC Injury Research and Prevention Unit pour aider les parents à inciter leurs enfants à jouer dehors.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *