Vivez le snowboard olympique avec vos enfants

Ici vous trouverez de l’information à propos du sport et des athlètes présentement à Sotchi. À droite de la page, vous verrez des liens vers une entrevue at des suggestions pour que vos enfants puissent être initié au sport et une façon de pouvoir pratiquer le sport dans votre maison.


Fini le temps où les planchistes étaient bannis des pentes de ski sur lesquelles ils causaient des ravages. Le snowboard a grandi et est devenu sophistiqué. De nos jours, quiconque est âgé de 3 ans et plus, peut essayer ce sport amusant en s’équipant adéquatement selon la taille, le sexe et le niveau d’habileté.

Le sport s’est implanté, les athlètes aussi. Des planchistes comme Mark McMorris, sur la photo ci-dessus (lors de la campagne du comité olympique canadien Nous sommes l’hiver), s’entraînent fort – sinon plus fort – que n’importe quel autre athlète dans un autre sport. La compétition est acharnée et la différence entre la première et la seconde place dépend véritablement de celui qui s’est le mieux entraîné.

De tous les planchistes, les planchistes de slopestyle produisent les spectacles les plus audacieux avec des flips, trois fois de suite, à 50 pieds du sol sur une distance de 60 pieds. Ils sont au  snowboard ce que sont les artistes du Cirque du Soleil et ils nous rappellent les racines sauvages de cette discipline.

Voici comment le snowboard slopestyle a commencé

Fin des années 197o, Jake Burton et Tom Sims ont ajouté des attaches à un snurfer (voir l’histoire ci-dessous) et c’est ainsi que le snowboard est né. Milieu des années 1980, les domaines de ski ont permis aux surfeurs de monter dans les télésièges et le sport est rapidement devenu populaire. Les compétitions ont débuté en Europe et en Amérique du Nord. Les mordus de la vitesse se sont mis à dévaler les pistes contre la montre (de la même façon que leurs cousins skieurs) alors que les acrobates en snowboard étaient jugés dans les épreuves de demi-lune (comme leurs cousins au skateboard).

Ceux qui aimaient la vitesse autant que les arabesques les ont combinées en une épreuve appelée « slopestyle ». Le but? Dévaler une pente le plus rapidement possible en enchaînant différentes figures stylées à travers des modules.

Cool, n’est-ce pas?

  • Le snowboard a d’abord été inventé et vendu en tant que jouet aux États-Unis en 1965. On l’appelait alors un snurfer. Il était très étroit et celui qui était dessus se tenait à une corde attachée à l’avant de la planche.
  • On estime à 2.5 millions le nombre de skieurs et de planchistes au Canada.

Voici comment suivre les épreuves de slopestyle

  • Les hommes et les femmes évoluent sur le même parcours.
  • Les manches sont de la longueur d’une remontée moyenne de télésiège.
  • Chaque course comporte six caractéristiques – des sauts, des rampes, des modules de neige, des rails, des barres et des tremplins qui deviennent de plus en plus grands vers la ligne d’arrivée. Cela signifie que les plus grands et meilleurs sauts se passent à la fin de la course.
  • Les trois meilleurs pointages de chaque planchiste sont pris en compte et additionnés par les cinq juges.
  • Les juges considèrent la difficulté des figures, la qualité d’exécution, l’amplitude de la manœuvre et bien entendu le style!
  • La compétition commence avec 30 athlètes. Les 22 meilleurs résultats passent le tour suivant et les 8 meilleurs vont directement en finale. Seuls les trois premiers montent sur le podium. Est-ce qu’un Canadien ou une Canadienne remportera une médaille à Sotchi? Il y a de fortes chances.

Découvrez les épreuves de demi-lune, du slalom, et du snowboard cross.

Voici les différentes épreuves de snowboard aux Jeux olympiques d’hiver

Les hommes et les femmes concourront en :

  • Slopestyle (en ski aussi)
  • Demi-lune (en ski aussi)
  • snowboard cross (en ski aussi)
  • slalom géant parallèle
  • slalom parallèle

Encouragez les athlètes planchistes canadiens

Grille horaire

Horaire des épreuves

Plus de snowboard olympique à Active pour la vie

Visionnez une vidéo cool

Mark McMorris montre des figures et nous dévoile son parcours à Sotchi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *