Construisez votre propre parcours à obstacles

J’aime notre quartier familial. Au printemps, les rues sont habituellement remplies d’enfants qui jouent au hockey. Les terrains de jeu résonnent de cris et de rires. En soirée, les champs sont envahis par des hordes de petits joueurs de soccer, qui dévorent des oranges après leur match.

Mais ce printemps fait exception. La distanciation physique et les directives actuelles visant à ralentir la propagation de la COVID-19 nous empêchent de nous aventurer à l’extérieur comme avant. Un silence étrange règne dans le quartier, les parents et les enfants se confinant à l’intérieur sauf pour de courtes promenades.

Malgré l’horaire chaotique de tout le monde et l’accès limité aux aires de jeu publiques, vous gagnerez quand même à encourager vos enfants à prendre de l’air pour jouer librement, même si c’est pour dix minutes entre deux téléconférences.

Le jeu actif aide les enfants à retrouver un sentiment de normalité et à lutter contre l’anxiété en ces temps d’incertitude et d’isolement, à respecter les directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures, et à développer leurs habiletés motrices, l’un des fondements de la littératie physique.

Même si je sais à quel point c’est important pour leur santé mentale et physique, j’ai parfois du mal à motiver mes enfants. En fait, les inciter à enfiler leurs chaussures et à mettre le nez dehors relève parfois de l’exploit. Mes suggestions enthousiastes d’activités sont souvent accueillies par des grognements.

Une idée que mes deux garçons ont acceptée sans (trop) rechigner : créer leur propre parcours à obstacles dans la cour (activité inspirée par cette vidéo virale géniale). (version anglaise)


À lire aussi : 42 activités simples pour occuper les enfants quand vous travaillez de la maison


Ils n’avaient pas accès à des piles de palettes, à des tyroliennes ou à assez de bois pour construire un mur courbé, mais ils ont trouvé des billots que nous avions oublié de ramasser avant l’hiver (oups!), des planches de bois solide sous le porche, de vieilles frites de piscine et quatre pneus dans le garage.

Ils ont fait des plans et résolu des problèmes, pour en arriver à bâtir un parcours labyrinthique qui les a incités à sauter, grimper, se tenir en équilibre, « nager » et danser.

Et à ma plus grande surprise, ils y ont travaillé en harmonie!

10 objets à utiliser dans votre parcours à obstacles maison

Comment inciter vos enfants à sortir dehors, à laisser aller leur créativité et à faire de l’exercice? Invitez-les à créer un parcours à obstacles avec des objets usuels et peu dispendieux, comme les suivants.

1. Frites de piscine

Ils pourront marcher en crabe ou comme un ours à travers un arc-en-ciel d’anneaux, développer leurs habiletés motrices en se déplaçant, à cloche-pied ou en sautant, à travers un parcours d’anneaux attachés ensemble, zigzaguer entre des frites plantées verticalement dans le sol, et s’exercer à lancer en visant des cibles géantes.

2. Planches de bois

Préparez-vous à marcher sur une passerelle de bateau de pirate, une corde raide, une poutre de gymnastique ou un tronc enjambant un ravin! Vous pouvez aussi placer une poutre sur un rondin pour créer un jeu de bascule (version anglaise) sur lequel les enfants pourront marcher en équilibre. Ces jeux renforceront leur coordination et leur système vestibulaire.

3. Tunnels

L’obstacle parfait : un tunnel en tissu qu’on doit traverser en rampant. Vous pouvez aussi utiliser une grande boîte de carton ou une couverture placée sur deux chaises.

4. Billots de bois

Déposez une frite de piscine sur deux billots pour créer une haie adaptée à la hauteur des enfants, qu’ils pourront sauter en courant. Marchez d’un billot à l’autre, ou roulez-en un sur le gazon. Vous pouvez aussi fixer sur des billots un labyrinthe de cordes à traverser en rampant. (version anglaise)

5. Ballon

À l’aide d’un bâton de baseball ou de hockey, ou même d’un balai, poussez le ballon jusqu’à la ligne d’arrivée. C’est une bonne façon de renforcer la coordination œil-main. Trop facile? Utilisez une balloune.

6. Rampes quintuples de ninja

Si vous avez des panneaux de contreplaqué, des montants de 2 po sur 4 po, des outils et du temps, fabriquez ces rampes géniales (version anglaise). Je vais pour ma part faire le ménage du garage pour trouver les matériaux nécessaires.

7. Sacs de pois

Cousez vous-même des sacs à l’aide de haricots secs ou de riz et de retailles de tissu. Vous pourrez les lancer sur un panneau peint de cercles numérotés, ou dans un seau ou un panier à lessive. Une fois tous les sacs lancés, passez au prochain obstacle!

8. Corde à sauter

Une corde à sauter peut marquer la ligne de départ d’un saut en longueur sans élan, servir de corde raide quand on la place sur le sol ou délimiter la rivière dans le jeu du bord de l’eau.

9. Bouteilles d’eau

Fabriquez des quilles en remplissant des bouteilles en plastique ou des cartons de lait. Alignez les bouteilles en deux rangées, et à l’aide d’un ballon, tentez de les abattre. C’est une bonne activité pour développer les muscles du bras, la coordination et le contrôle de la motricité fine.

10. Cerceaux

Sautez à travers un cerceau fixé à une branche d’arbre ou une corde à linge, disposez des cerceaux en rangée ou autrement sur le sol pour sauter ou s’élancer de l’un à l’autre, ou tenez le cerceau à deux mains, faites-le tourner et sautez au travers. Vous pouvez même fabriquer vos propres cerceaux. Vous trouverez ici d’autres jeux avec des cerceaux.

Pour corser votre parcours à obstacles :

  • Changez de direction : commencez le parcours par la fin.
  • Chronométrez les enfants (ou vous-même!) pour voir en combien de temps ils termineront le parcours.
  • Refaites le parcours en tenant une bille ou un œuf en plastique en équilibre sur une cuillère.
  • Utilisez votre main non dominante pour toutes les activités de lancer.
  • Effectuez le parcours en transportant une balloune remplie d’eau ou une peluche.

Même s’ils n’ont pas accès à une cour ou un espace gazonné, vos enfants peuvent développer leur équilibre et leur agilité et s’exercer à sauter en dessinant un parcours à obstacles à la craie sur une allée ou un trottoir (désert). Vous voyez, les idées ne manquent pas pour bouger et s’amuser à l’extérieur tout en pratiquant la distanciation physique!

Conseils de sécurité

  • Enlevez toutes les pierres pointues de votre cour, ainsi que les objets brisés ou qui traînent.
  • Mes enfants étant plus vieux (sept et 11 ans), ils peuvent jouer de manière assez autonome dans la cour. Les plus jeunes auront cependant besoin d’aide et de supervision pour trouver le matériel, ainsi que pour bâtir et effectuer le parcours.
  • S’il pleut ou s’il neige, votre terrain de jeu peut devenir glissant. Proposez alors des activités plus sécuritaires à vos enfants. Ce n’est pas le moment pour une visite à l’urgence.
  • Rangez les objets avec lesquels vos enfants ne devraient pas jouer. Vous éviterez ainsi qu’ils utilisent votre bain d’oiseaux antique comme obstacle.
  • Portez des chaussures appropriées. Même si mes enfants préfèrent porter des sandales ou jouer nu-pieds, pour marcher sur du bois ou sauter d’un pneu à l’autre, ils doivent porter des chaussures fermées à semelle antidérapante.

Photo : Christine Latreille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *