Les préjugés d’une nouvelle maman athlète

Le 6 novembre 2020, notre petite fille est née. À 36 ans et après ma carrière d’athlète de haut niveau, je suis devenue nouvelle maman.

Comme coordonnatrice du pendant français d’Actif pour la vie, j’ai beaucoup lu sur le développement de l’enfant, le jeu libre, etc. Et je l’avoue, j’avais beaucoup de jugement sur les parents trop protecteurs. Je me pensais bien armée pour devenir nouvelle maman… j’avais tort.

Outre les nuits blanches, les petits bobos des nouveau-nés, les inquiétudes de nouveaux parents, j’ai rapidement compris les craintes des parents protecteurs, que le jeu libre n’est pas si simple et que chaque enfant se développe à son propre rythme… et non selon mes standards d’athlète de haut niveau.

Je me suis donc remise à lire plusieurs articles sur notre site Internet pour mieux comprendre le jeu libre, la confiance chez l’enfant et la notion de multisports. Car oui, depuis plusieurs années je travaille dans le domaine, mais nous apprenons davantage en devenant parents. Après plusieurs discussions avec mon conjoint lorsque bébé avait trouvé les bras de morphée, on s’est promis de respecter quelques règles pour le bonheur de notre petite adorée.

Voici cinq règles que je vais suivre à la lettre et que je partage avec vous :

·       Des bébés c’est fait pour explorer et jouer librement! Malgré ce que je pensais, ma fille se développe beaucoup plus vite par elle-même, par le jeu libre, que si je lui propose des positions à adopter (ventre, quatre pattes, etc.). Je l’ai remarqué assez vite lorsqu’elle joue librement avec papa et c’est plus gagnant! Comment faire si vous êtes inquiets? Assurez-vous d’avoir un espace de jeux sécuritaire avec des jouets et objets de toutes sortes pour que votre enfant puisse prendre des décisions par lui-même. C’est bon pour son développement et surtout son cerveau!

·       Un enfant n’est pas un trophée. Oui, nous sommes fiers d’eux lorsqu’ils accomplissent de nouvelles choses, mais ne lui donnez pas de pression pour qu’il soit toujours au plus haut niveau de ses compétences par rapport aux autres enfants de son âge. Arrêtez de vous comparer via les réseaux sociaux (je l’avoue, je l’ai fait plusieurs fois au départ…).

·       Les jeux les plus ludiques se trouvent sous la main. Faites un tour dans un magasin à petits prix pour créer des jeux avec des assiettes, des pailles, des cartons, du papier à bulle, et encore plus. Ce que j’ai remarqué avec ma fille c’est que les meilleurs jouets sont souvent les éléments de la vie de tous les jours : sacs, papiers, etc. On n’est pas obligé de dépenser une fortune pour créer des moments inoubliables!

·       Il faut faire confiance aux enfants pour qu’ils développent leur confiance! Même si bébé ne parle pas encore, il s’exprime par ses gestes et ses sons. Il faut l’écouter. Il va explorer par lui-même, trébucher, et apprendre par lui-même. Certes, nous sommes des modèles pour lui, mais il apprend beaucoup par essais et erreurs.

·       Ne pas surcharger les enfants avec une multitude d’activités. Déjà à six mois, j’avais hâte de l’inscrire à un cours de natation. Merci à mon conjoint de me ramener à l’ordre en me disant qu’elle aura beaucoup d’occasions pour se reprendre. Oui, le multisports est très important pour les enfants, mais au bon moment dans leur développement.  Aussi nous ne sommes pas obligés (surtout pas) d’inscrire nos enfants à trois activités par saison, en plus des activités familiales. Laissez les enfants être des enfants!

En discutant avec mes collègues d’Actif pour la vie, je me suis convaincue de ma nouvelle approche avec ma fille. C’est encore plus simple et beaucoup moins de pression : le développement en petite enfance n’est pas une compétition. Peut-être qu’un enfant marche à quatre pattes plus tard et un autre va commencer à marcher à neuf mois. Mais il ne faut pas oublier que vers 7 ou 8 ans, ils se retrouvent tous au même endroit.

Notre rôle, en tant que parents, est de s’assurer qu’ils ont tous développé l’amour du jeu actif!


En savoir plus sur le développement de votre enfant dans la petite enfance :

Faire bouger vos petits : un guide pratique selon l’âge de l’enfant

Réservée aux bébés? Les bienfaits de la marche à quatre pattes à tout âge

La littératie physique, c’est bon pour le cerveau

La motricité globale chez l’enfant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *