Certains médecins prescrivent maintenant du temps dans la nature

C’est un fait bien connu que passer du temps à l’extérieur dans la nature est bénéfique pour notre santé. Et si les médecins pouvaient en prescrire officiellement?

Grâce à un nouveau programme canadien, c’est possible.

PaRx (abréviation anglaise de « Park Prescriptions ») est un nouveau programme qui a été lancé pour promouvoir la prescription formelle de temps en nature (en anglais) par les médecins afin d’améliorer la santé physique et mentale de leurs patients.

Selon la Dre Mélissa Lem, qui est médecin de famille à Vancouver et directrice du « PaRx », ce programme a été bien accueilli en Colombie-Britannique. On a l’intention de le mettre en œuvre à travers le Canada en 2021.

Une prescription de nature : La bonne dose 

« En général, nous prescrivons deux heures par semaine dans la nature, avec un minimum de 20 minutes par séance », explique la Dre Lem. La prescription est fournie seule ou intégrée dans un plan de traitement global.

On peut passer ce temps dans n’importe quel endroit naturel, par exemple dans une cour, un jardin en ville, un parc, un sentier, une forêt ou au bord d’un cours d’eau. « Le meilleur espace naturel c’est celui où l’on passe du temps, alors la nature qui se trouve à proximité est importante », dit-elle. « Ce qui compte, c’est la valeur de l’expérience pour l’individu, et non le lieu ».

Il y a de nombreux avantages d’être actif à l’extérieur

Les scientifiques affirment que l’activité physique en plein air a un effet positif sur le corps, et notamment sur le cœur, les poumons et le système immunitaire. Les avantages psychologiques (comme la gestion du stress et une meilleure estime de soi) sont également bien documentés.

« Je recommande souvent, depuis plusieurs années, de passer du temps dans la nature aux patients qui ont des problèmes de santé mentale », explique la Dre Lem. « Selon mes patients, en plus des recommandations relatives aux habitudes alimentaires, au sommeil et à l’exercice physique, le temps passé en nature contribue à améliorer leur humeur ».

Tout comme ceux qui sont peu habitués à faire de l’exercice peuvent en tirer des avantages considérables lorsqu’ils commencent à suivre un programme, la Dre Lem observe que ceux qui n’ont jamais passé de temps dans la nature verront une amélioration significative de leur santé en adoptant une nouvelle habitude. En plus, les personnes qui sont déjà actives bénéficieront également. « On sait déjà que l’activité physique est bénéfique pour la santé », explique la Dre Lem, « mais il a été prouvé que le fait d’être actif dans la nature en amplifie ces effets ».

Quelles sont les implications pour les enfants?

« Il est reconnu que la nature est associée à de nombreux bénéfices pour les enfants, notamment une amélioration de la vue, des compétences cérébrales et des défenses immunitaires », explique la Dre Lem.

Cette année en particulier, les enfants ont besoin de sortir pour profiter d’un changement. Les enfants n’ont jamais autant utilisé les écrans qu’aujourd’hui, à cause des restrictions imposées concernant le confinement à la maison et du besoin d’apprentissage en ligne.

En permettant aux enfants de jouer à l’extérieur dans un environnement naturel et spacieux (tout en respectant la distanciation sociale), on les protège du virus. « En cette période de pandémie, la nature est l’un des endroits les plus sécuritaires », affirme la Dre Lem.

De plus, les enfants qui passent du temps dans la nature apprennent à mieux apprécier et à respecter l’environnement.

Conseils aux parents

Dre Lem, qui est aussi un parent, partage ces conseils pour profiter du plein air en famille :

  • Adoptez des habitudes saines en limitant le temps passé devant l’écran et en passant vous-même plus de temps dans la nature. Lorsque vous sortez en famille, soulignez que c’est quelque chose de spécial.
  • Explorez votre quartier pour découvrir des espaces naturels pour les familles. À condition que les directives de santé publique locales le permettent, consacrez du temps pendant la fin de semaine à la visite d’un parc provincial ou d’une zone naturelle protégée pour admirer la nature.
  • Invitez des proches. Quand les directives de la santé publique le permettent, proposez à vos amis et à votre famille de vous joindre pour profiter de cette expérience.
  • Prenez votre temps. Bougez au rythme de votre enfant et profitez de l’environnement. Tenez compte des intérêts de votre enfant : ramasser des objets dans un seau, construire un fort, tracer un parcours déterminé ou prendre des photos de la nature.

En cette époque unique, la santé physique et mentale des Canadiens est devenue une priorité. Comme le découvrent la Dre Lem et ses collègues, les sorties et les moments passés dans la nature sont précisément ce que le médecin prescrit.


À lire aussi :

Comment aider les enfants à se rapprocher de la nature

Dre Vicki Harber : Pourquoi vos enfants ont besoin de la nature

Pourquoi le jeu à l’extérieur est plus important aujourd’hui qu’il ne l’a jamais été

Plus de 20 activités en nature pour les enfants

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *